La grève de l'amiante

La grève de l'amiante
  Copy


More Options: Make a Folding Card




Storyboard Description

This storyboard does not have a description.

Storyboard Text

  • Le 13 février 1949, les 2000 mineurs d’amiante d’Asbestos déclarent la grève. Le lendemain, les 3000 employés de Thedford mines se joignent à eux.
  • Soyons solidaire jusqu'au bout
  • On veux la grève!
  • Une sécurité syndicale!!
  • Un meilleur salaire!!
  • Enlevez la poussière d'amiante dangeureuse!!!
  • Les entreprises doivent produire et fournir de l’amiante, donc ils vont embaucher des travailleurs de remplacement. Ces briseurs de grèves, appelés scabs, sont méprisés et attaqués par les grévistes.
  • Méfions-nous des "Scabs", ils sont des traitres.
  • Le premier ministre du Québec pendant cette grève est Maurice Duplessis, un homme antisyndicaliste et conservateur. Il va rapidement se joindre aux côtés des employeurs et déclarer la grève illégale. Il va utiliser la loi d'émeute et va envoyer plusieurs polices provinciales pour briser la grève.
  • Maurice Duplessis
  • On ne négocie pas avec les anarchistes.
  • À bas Duplessis et son code du travail
  • Lors de ce combat syndical, une grande partie de l’Église va se placer du côté des ouvriers et leurs offrir soutien. Quelques membres du clergé vont déclarer ouvertement leur appui aux grévistes, comme l’archévêque de Montréal , Mgr Charbonneau, qui va être exilé par Duplessis après avoir avoué sa position.
  • Mgr Charbonneau
  • La classe ouvrière est victime d'une conspiration qui veut son écrasement.
  • L'Église nous appui!
  • La politique nous trahi!
  • L’enjeu de la grève devient rapidement la violence entre la police provinciale et les ouvriers. Le 14 mars, les grévistes déclenchent une explosion sur la voie ferrée de l’usine. Le 5 mai, les policiers attaquent au gaz lacrymogène les ouvriers pour briser les lignes de piquetage, l’émeute éclate.
  • Cinq mois plus tard, le 1er Juillet, la grève se termine grâce à l’intervention de l’archévêque de Québec, Mgr Roy. L’accord est peu en faveur des ouvriers, car le peu de travailleurs qui sont réembauchés, travaillent encore dans les conditions difficiles des mines d’amiante.
  • Mgr Roy
  • Chers travailleurs, en tant que médiateur, je vous promets de vous appuyer et de parvenir à un accord avec Duplessis.
  • On est tous rentré à genoux
More Storyboards By alexiefaucher
Explore Our Articles and Examples

Try Our Other Websites!

Photos for Class   •   Quick Rubric   •   abcBABYart   •   Storyboard That's TpT Store