Grève de l'amiante

Grève de l'amiante
  Copy


More Options: Make a Folding Card




Storyboard Description

This storyboard does not have a description.

Storyboard Text

  •  Le 13 février 1949, les mineurs d'Asbestos déclarent la grève dû à la dangeureusité de l'amiante dans les mines. Le lendemain ceux de Thedford ce joignent à eux.
  • On veut la grève!
  • Une sécurité synidicale!
  • Les entreprises sont dans l'obligation de fournir et de produire de l'amiante c'est pourquoi ils font appel aux Scabs qui sont des travailleurs de remplacement aussi appelés : Briseur de grève. Ils seront attaqués et menacés par les grèvistes.
  • Les scabs sont des traitres!
  • Maurice Duplessis est le premier ministre du Québec durant cette grève. C'était un homme contre toutes formes de syndicalisme et il était très conservateur. Il déclarera la grève comme illégale. Il utilisera la loi d'émeute et fera appel à la police provincial pour briser la grève.
  • On ne négocie pas avec les grévistes!
  • L'église prendra le côté des ouvriers pour leur offrir soutien. Certains membres du clergé déclarent ouvertement leur appui aux grévistes. Mgr Charbonneau, l'archevêque de Montréal en est un exemple. Il se fera exilé par nul autre que Duplessis.
  • Avez-vous faim?
  • L'église est avec nous!
  • Le 14 mars une explosion survient sur la voie ferré de l'usine. Cet élément déclancheur commence une ère de violence. Les ouvriers s'attaquent à un dirigeant de l'entreprise et s'en prennent aux policiers qui les menacent.
  • Les policiers nous attaque! Défendons-nous! 
  • Arghhhh
  • Dispersez-vous!
  • Finalement, avec l'aide de l'archevêque, Mgr Roy, une solution est trouvée, mais celle-ci ne change rien aux conditions de travail de la minorité d'ouvriers qui ont été réembaucher.
  • Nous au moins on a un travail.
  • Tout ça pour ça....
  • * Kof kof kof*
Explore Our Articles and Examples

Try Our Other Websites!

Photos for Class   •   Quick Rubric   •   abcBABYart   •   Storyboard That's TpT Store